Interparking participe activement à un vaste projet de soutien d’initiatives à finalité environnementale, afin de compenser ses émissions résiduelles de carbone. Depuis l’Espagne, nous collaborons par exemple avec l’ONG HOMAC, qui finance des projets dans les pays en voie de développement.

Nous prenons également part à des projets de lutte contre la déforestation en Afrique. Nous soutenons ainsi activement le projet Wanrou au Bénin, qui développe des foyers améliorés. De quoi s’agit-il ? Dans le Nord du Bénin, près du Parc National Pendjari, le taux alarmant de collecte de biomasse pour la cuisson des aliments contribue dans une large mesure à la déforestation et à la désertification. Wanrou aide les populations locales à adopter des modes de cuisson plus efficaces en utilisant des foyers améliorés. Ceux-ci réduisent non seulement les risques de brûlures et d’inhalation de fumées toxiques, mais ils freinent considérablement la déforestation.

Le projet Wanrou permet d’économiser 3 tonnes de CO2 émises par ménage soutenu. Ceux-ci réalisent une économie de 50% sur le coût de l’énergie consacrée à la préparation des repas. La consommation de bois par ménage a ainsi chuté de 2 tonnes par an par ménage. Le projet permet de sauver 36.000 arbres par an.

En soutenant le projet Wanrou, Interparking compense intégralement ses émissions résiduelles de CO2.

36.000

ARBRES SAUVÉS PAR AN

6.412

TONNES DE CO3 COMPENSÉES

2

MANGOVES POUR CHAQUE EURO DONNÉ

En partenariat avec le bureau d’études indépendant CO2Logic et l’ONG Eco-Bénin, Interparking s’implique dans un vaste projet de reforestation dans la région de la Bouche du Roy, au sud du Bénin. Située à l’embouchure du fleuve Mono, cette zone a perdu 30% de ses mangroves au cours des dernières années. Or, les mangroves jouent un rôle essentiel dans l’équilibre environnemental, social et économique de la région : non seulement elles absorbent d’importantes quantités de CO2, mais elles constituent également un rempart contre la montée du niveau des eaux. Leur disparition a également un impact négatif sur la densité de poissons disponibles dans le fleuve. Or, la pêche constitue une source de revenus importante pour les populations locales.

Pour rétablir l’équilibre de la région, Interparking prend part activement dans un projet de reforestation : nous invitons nos clients à faire un don pour compenser leurs émissions de CO2. Pour chaque euro donné, deux mangroves sont plantées dans la région de la Bouche du Roy. Par ailleurs, Interparking s’engage à doubler le montant des dons récoltés. Objectif : financer la plantation de 200.000 mangroves, ce qui représente une surface totale de 80 hectares. L’action permet également de sensibiliser les clients à l’impact environnemental des kilomètres qu’ils parcourent chaque année au volant de leur véhicule : 1 euro récolté compense en effet les émissions générées par 1000 kilomètres parcourus.

Voir la vidéo du projet

Sur le site www.interparking-co2neutral.com, les clients sont invités à faire part de leurs dons pour compenser leurs émissions. Grâce à un outil de simulation, ils visualisent directement l’impact environnemental de leur contribution.